Une revalorisation pour tous est incontournable

22/09/2022 | 1er degré, 2nd degré, Toutes les actualités

Le Snec-CFTC a pris connaissance du projet de Rapport annuel sur l’état de la fonction publique 2022.

Trois fais interpellent :

  • « […] le nombre d’inscrits [au concours de recrutement de la fonction publique d’Etat) est en forte baisse (− 11 %) en 2020, comme pour certains concours de l’Éducation nationale, tels que le concours externe de professeur de lycée professionnel (− 22 %) ou le troisième concours de professeur des écoles (− 27 %, alors que davantage de postes étaient proposés à ce concours en 2020). » (p. 46 du projet) « Finalement, 3 000 postes [de la fonction publique d’Etat] n’ont pas été pourvus en 2020, soit 7 % des postes proposés. Il s’agit souvent de postes dans l’Éducation nationale, le principal recruteur dans la fonction publique de l’État. » (p. 46 du projet)
  • « Le salaire net moyen des fonctionnaires de la FPE est de 2 823 euros par mois en [équivalent temps plein]. Il y a une très forte différence entre les enseignants et les autres catégories A. Ainsi, les fonctionnaires enseignants (hors contractuel ou enseignant du privé sous contrat) perçoivent en moyenne 2 800 euros net par mois, tandis que les autres fonctionnaires de même catégorie perçoivent 3 797 euros net par mois. » (p. 96 du projet) On sait que les enseignants du privé sous contrat sont moins bien rémunérés que ceux du public.
  • « Trois ruptures [conventionnelles] sur quatre concernent des agents au sein du ministère de l’Éducation nationale (alors que ce ministère représente 64 % des agents). » (p. 43 du projet)

Pour résumer : de grandes difficultés à recruter, des salaires très insuffisants et une surreprésentation concernant les ruptures conventionnelles.

A celles et ceux qui en douteraient encore parmi nos responsables politiques : c’est bien l’ensemble de la profession qu’il convient de revaloriser (économiquement et symboliquement) si l’on veut recruter suffisamment de nouveaux enseignants et si l’on veut éviter qu’ils ne quittent prématurément la profession, parce qu’avoir des enseignants en nombre suffisant est dans l’intérêt des élèves et de la Nation.

Le message du Snec-CFTC est clair : les faits étant reconnus par l’Etat, il est temps pour lui de passer rapidement à l’acte !

antennes académiques du snec-cftc

ANTENNES LOCALES

Retrouvez les coordonnées complètes des responsables académiques et départementaux du Snec-CFTC.

ensemble-voyons-loin avec le snec-cftc

PROJET POLITIQUE

Découvrez la rubrique dédiée aux actions et revendications du Snec-CFTC. Ensemble Voyons Loin !

publications du snec-cftc

PUBLICATIONS

Consultez nos panneaux syndicaux, publiés chaque mois, ainsi que nos guides « Les Essentiels ».

Share This
agricole-2noun_219416Created using Figmachefs-2noun_1099566_cc (3)noun_605523Page 1Created using Figmanoun_1209641_ccnoun_117951Created using Figmasalarie-2Page 1Created using Figma