Réforme du Lycée : simplification ou usine à gaz ?

15/03/2018 | 2nd degré, Toutes les actualités

Revaloriser le baccalauréat, le simplifier et articuler bac-3/bac+3 : voilà des objectifs légitimes. Mais l’organisation des enseignements et des épreuves risque de tourner au casse-tête dans les établissements…

En continuité avec Parcoursup, une réforme profonde du bac et du lycée se met en place à un rythme qui fait craindre que l’on confonde vitesse et précipitation (cause majeure d’erreur selon la première règle de la méthode de Descartes…) : remise du rapport Mathiot le 14 janvier, projet de réforme présenté par M. Blanquer au conseil des Ministre le 14 février, projets d’arrêtés publiés le 12 mars…

Nous souscrivons à la plupart des diagnostics et objectifs qui motivent cette réforme. Mais le plus difficile, lorsque l’on est en capacité de réformer, ce n’est pas d’avoir des idées mais de se donner les moyens de les réaliser sans les trahir. Or concernant la simplification, l’accompagnement des élèves, la lutte contre le bachotage, l’amélioration de l’offre de formation et même la clarification de l’orientation, la réforme telle qu’elle se met en place pourrait conduire à une aggravation des difficultés. Ainsi on passera de deux phases d’épreuves (en fin de première et de terminale) à six, organisées pour la plupart par chaque établissement. On imagine aisément la surcharge de travail que cela représentera pour l’ensemble des communautés éducatives. Et les élèves seront quant à eux continuellement sous la pression d’évaluations qui ne manqueront pas d’avoir de plus en plus comme finalité de décider de leurs études supérieures. Alors faire du Lycée un lieu de passage autant que de formation, soit. Mais passer ne doit pas signifier souffrir, surtout pour les plus fragiles.

Il est certes encore tôt pour se prononcer sur l’ensemble de la réforme et il convient de ne pas hurler au loup. Peu de choses vont changer pour la seconde. Dès lors, c’est bien l’année 2018-2019 qui sera pour les établissements celle de la nouvelle organisation en vue de la rentrée en 1ère 2019. Mais si le premier nouveau Bac sera décerné en 2021, les notes qui le composeront commenceront bien dès 2019, comme le montre le tableau suivant.

 

Baccalauréat 2021 : tableau prévisionnel
Epreuves terminales

60 %

Français écrit et oralJuin de 1èreCoef. 10 (5+5)
2 épreuves de spécialitéMai de TaleCoef. 32 (16+16)
PhilosophieJuin de TaleCoef. 8
Grand OralJuin de TaleCoef. 10
 

Contrôle continu

40 %

Epreuves communes de contrôle continu (Histoire-Géo, Maths, LVA, LVB, EPS, 3 spécialités de 1ère)Janvier de 1ère 

Coef. total 30

Mai de 1ère
Janvier de Tale
Bulletins (enseignements du socle de culture commune, de spécialités et optionnels) 

1ère et Tale

 

Coef. total 10

 

Présentation du bac 2021 et la répartition des heures par discipline sur Eduscol

A la une

2018-2019 : une année scolaire avec de grands enjeux.

La rentrée 2018 est marquée par plusieurs nouveautés : ajustements des programmes en français, mathématiques et enseignement moral et civiqueaux cycles 2, 3 et 4, évaluations en classes de CP, CE1, 6ème et 2nde, mise en œuvre de la réforme du lycée qui concerne les classes de Seconde générale et technologique avec un volume horaire affecté à l'orientation.

Autant de mesures qui, pour Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, doivent permettre de lutter contre l'échec scolaire et de mieux préparer les élèves à la poursuite d’études ou à l’insertion professionnelle.

Share This
agricole-2noun_219416Created using Figmachefs-2noun_1099566_cc (3)noun_605523Page 1Created using Figmanoun_1209641_ccnoun_117951Created using Figmasalarie-2Page 1Created using Figma