Le Snec-CFTC demande reconnaissance et justice pour les enseignants !

22/06/2020 | 1er degré, 2nd degré, Toutes les actualités

Depuis quelques jours, de nombreux médias (presse écrite, chaînes de télévision) accusent les enseignants de ne pas vouloir reprendre le chemin de l’école et, pire encore, de n’avoir rien fait pendant les 2 mois de confinement.

Ce déferlement contre les enseignants est injuste. La vérité est que l’Ecole n’était pas prête à fonctionner à distance.

Le 12 mars au matin, il était encore hors de question de fermer les écoles, pourtant, entre le 12 mars et le 11 mai, les enseignants ont révélé une implication et une capacité d’adaptation hors norme. La TRES grande majorité d’entre eux, a réussi à assurer la continuité pédagogique en déployant des moyens inhabituels (chaîne YouTube, visioconférences, plateforme Pronote Ecole directe saturée). Des devoirs ont été envoyés, corrigés, les contacts téléphoniques et électroniques avec les familles se sont multipliés hors temps de travail habituel…et pourtant la plupart culpabilisait encore pensant qu’ils n’en faisaient pas assez alors que leur temps de travail explosait littéralement !

Probablement comme l’affirme le ministère, 4 à 5% d’entre eux ont-ils « décroché » ; mais …

« Mais » parce que 95 à 96 % ont fait ce qu’on pouvait attendre d’eux voire plus !

« Mais » parce que certains se sont retrouvés confinés sans moyens numériques ou avec des moyens inadaptés (il y a encore des zones blanches en France !) ou insuffisants (une famille de 4 personnes ne possède pas forcément 4 ordinateurs permettant d’assurer simultanément le télétravail des deux parents et la scolarité à distance de leurs deux enfants !). Et l’Etat n’a proposé aucune solution technique, aucun remboursement de matériel aux plus dévoués qui ont fait l’acquisition de matériel sur leurs propres deniers. Ce sont pourtant ceux-là qui sont salis aujourd’hui sur place publique !

« Mais » parce que de nombreux enseignants se sont portés volontaires, malgré les risques, pendant ces 2 mois de confinement pour accueillir les enfants des personnels prioritaires, dont les enfants de soignants, permettant à ceux-ci de maintenir notre système de santé opérationnel.

« Mais » parce que depuis le 11 mai dernier ces mêmes enseignants à qui tout est reproché aujourd’hui accueillent les élèves non sans une certaine inquiétude. Aurait-on déjà oublié qu’il y a peu encore le Conseil scientifique préconisait d’attendre septembre pour rouvrir les écoles ?

« Mais » parce que, depuis la réouverture, les enseignants français se sont adaptés encore, cumulant souvent présentiel et distanciel pour ne pas laisser de côté les élèves restés chez eux. Double journée de travail mais seulement du mépris en retour…

Pour elles, pour eux, nous demandons que la vérité soit rétablie. Nombreux sont les témoignages de familles satisfaites de l’implication des enseignants pendant cette période.

antennes académiques du snec-cftc

ANTENNES LOCALES

Retrouvez les coordonnées complètes des responsables académiques et départementaux du Snec-CFTC.

ensemble-voyons-loin avec le snec-cftc

PROJET POLITIQUE

Visitez le site ensemble-voyons-loin.fr, dédié à notre projet et à nos revendications.

publications du snec-cftc

PUBLICATIONS

Consultez nos panneaux syndicaux, publiés chaque mois, ainsi que nos guides « Les Essentiels ».

Share This
agricole-2noun_219416Created using Figmachefs-2noun_1099566_cc (3)noun_605523Page 1Created using Figmanoun_1209641_ccnoun_117951Created using Figmasalarie-2Page 1Created using Figma