Compte personnel d’activité

09/01/2018 | Salariés, Toutes les actualités

Compte Personnel d’Activité

Pour vous accompagner dans votre parcours, la loi a créé à partir de janvier 2017 un nouvel outil pratique: le Compte Personnel d’Activité (CPA).

1) Le CPA regroupe le compte personnel de formation (CPF), le compte prévention pénibilité (CPP) et le compte d’engagement citoyen(CEC).

Le compte personnel de formation (CPF)

Il permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation et de les mobiliser tout au long de sa vie professionnelle.

Le compte prévention pénibilité (CPP)

Tout actif exposé à des facteurs de risque de pénibilité dans le cadre de l’exercice de son activité professionnelle cumule des points. Ces points, comptabilisés dans le CPP, sont convertibles en formation, temps partiel ou retraite anticipée.

Le compte d’engagement citoyen (CEC)

Il recense les activités de bénévolat ou de volontariat. Certaines de ces activités ouvrent un droit à la formation.

  • Vous êtes salarié

Le CPA accompagne le salarié tout au long de sa vie professionnelle et permet d’accumuler au fil des années jusqu’à 150 heures de droits à formation. Il peut ainsi acquérir une qualification complémentaire, valider des acquis de l’expérience (VAE), faire valoir la pénibilité de son activité (via le CPP) ou valoriser ses activités bénévoles (via le CEC).

  • Vous êtes salarié peu qualifié 

Avec le CPA, vos droits à la formation sont majorés. Le CPA prévoit pour eux des droits à la formation majorés, afin de concentrer les efforts de formation sur ceux qui en ont le plus besoin. Si un salarié se déclare sans diplôme ni titre professionnel ni certificat de qualification professionnelle, ses droits individuels à la formation seront portés de 24 à 48 heures par an dans la limite d’un plafond porté de 150 à 400 heures.

  • Vous êtes bénévole et volontaire

Toutes les personnes réalisant à partir du 1er janvier 2017 l’une des activités bénévoles ou de volontariat concernées, acquièrent pour chacune des activités effectuées, 20 heures de formation par an, dans la limite d’un plafond de 60 heures.

 

2) Lorsqu’un salarié justifie d’une ancienneté d’au moins 5 ans, il peut demander le bénéfice d’un congé rémunéré se déroulant durant ses heures de travail, lui permettant de réaliser un bilan de compétences. Pour y prétendre, son ancienneté doit être d’au moins 12 mois dans l’entreprise auprès de laquelle il sollicite ce congé

A la une

Un nouveau site web pour le Snec-CFTC !

Bienvenue sur notre nouveau site web ! Nous avons souhaité vous proposer un outil plus moderne et plus ergonomique, adapté aux technologies actuelles et aux besoins des internautes. Ce site est encore en cours de construction, son contenu sera enrichi régulièrement dans les semaines à venir. Merci de votre compréhension 🙂

Share This
agricole-2noun_219416Created using Figmachefs-2noun_1099566_cc (3)noun_605523Page 1Created using Figmanoun_1209641_ccnoun_117951Created using Figmasalarie-2Page 1Created using Figma